Stage ITCF ( Malherbologie)

Un des points   forts de notre institut, était de nous organiser des stages, en fonction de   nos besoins professionnels, comme celui qui fut organisé en Février 75. Dans   le Lubéron, Vallée du Rhône et Provence, régions riches en flore rupestre, et   adventices. Nous avions dans nos équipes des ingénieurs plus ou moins   spécialisés qui eux aussi avaient besoin de se recycler, quand à nous en   fonction de nos essais, avions  besoin   de connaissances, surtout sur des programmes spécifiques,  comme    l’évolution d’une flore dans les coteaux du Savès. C’est donc le   professeur Montagut, éminent spécialiste de l’INRA de Montpellier qui  prit, pendant 3 jours les Techniciens  du Sud de la France, nous étions une   trentaine. Nous étions répartis en groupes de 5 ou 6 ; il y avait les   débutants dont je faisais partie, les spécialisés, et un Ingénieur qualifié   qui remontait la plante rare au Professeur. Ces stages se passaient dans des   cadres somptueux de pays montagneux avec une flore très riche, des vallées   riches en herbages, des cultures de Céréales avec des adventices avancées, et   un vignoble riche en herbes inconnues, pour la plupart d’entre nous.

Certains   d’entre nous avaient amenés notre, ou nos spécialistes départementaux, car   ceux-ci nous étaient souvent utiles pour faire une analyse floristique, sans   avoir à déplacer des  collègues lointains.   Nous avions dans les Htes Pyrénées, à la vallée du Louron à Adervielle, une   prairie expérimentale de régénération de flore par la fumure, et les dates   d’exploitation, et j’avais eu recours à mes collègues gersois pour faire les   inventaires avant, pendant, et après. Ce travail est très long et fastidieux,   chaque prélèvement demandant une bonne heure de patience. Nous avions la même   expérimentation dans le Val d’Azun à Arrens 65. Ces prairies en basse vallée   et mécanisable méritait une bonne conduite car fertiles et très   productives.

Ceci permettra d’expliquer le   souci majeur de notre institut de nous faire profiter de stages en situation,   et de toutes, natures en ce qui concernait notre spécialisation Céréales, Fourrages,   et utilisation des fourrages. En 73, en prélude à l’expérimentation avec la   CACG, en matière d’élevage extensif dans le Savès 31, un déplacement au   domaine de l’INRA à la Fage Rodez 12, avait permis d’élaborer le protocole de   la mise en place du Troupeau à Agassac en 1975.

J’aurais l’occasion de vous   commenter un peu plus tard un stage sur la déshydratation de la luzerne qui   fut effectué en Espagne dans les provinces de Lérida et de l’Aragon. A   l’époque en France, pour voir deux déshydrateuses au travail, il fallait   faire 100 Kms, en Espagne il fallait faire 20 Kms. C’était en 1978,   l’Ingénieur régional ITCF de Midi Pyrénées chargé avec un Technicien Espagnol   de  coordonner cette étude, à laquelle   fut joint un  programme de visites de   stations expérimentales sur Céréales, et notre Hôte Espagnol y ajouta   quelques visites d’usines de transformation de viandes, de caves vinicoles,   et culturelles, et religieuses « Aula Déi ».

Statgé dé L’ITCF ( Machantos Gèrbos)

Un dous punts   forts dé nosté énstitut, èro dé mous organiza   statgés, én founctioun dé nostés bézouis   profèssiounèls, coumo lou qu’éstèc organizat én héouérè soixanto quinzé.Diguén lou   Lubérou, valléo dou Rhono é Prouvénço, régious richos én floro rupèstro, é machantos hèrbos.Aouéouon diguén nostos équipos éngéniurs plus ou   méns spécializats, qu’aouéouon bézouy dé récyclatgé,   quand à nouzaous én founctioun dé nosté trabail, aouéouon   bézouy counéchénços, surtout sur   programos spécializats, coumo l’évouluçioun d’uo floro diguén las costos dou Savès. Qui dounc lou Prouféssou   Montagut, grand spéçialisto dé l’INRA dé Mountpélliè, qué préngout péndén très jours,   lous Technicièns dou Sud dé la Franço, qu’éron uo tréntéo . Eron répartits én groupos dé cinq à chés ; y aouéouo lous débutants dount hazéoui partido, lous spéçializats, é un éngéniur qualifiat, qué   rémountaouo la planto raro aou Prouféssou. Aquéts statgés sé passaouon én régious merveillouzos, de   pays mountagnuts, valléos richos én hèrbos, culturos dé   Céréalos dabé hèrbos aouançados, é un vignoblé riché én machantos hèrbos raros, entà la plupart dé nousaous.

Certainés dé nouzaous aouèn amiat nosté ou nostés spéçialistos dou départomént,   qué mous èron soubén utilés éntà hai uo analyzo flouristiquo, é   pas aoué à désplaça technicièns dé louy. Aouéouon diguén las Haoutos Pyrénéos, à la vallèo dou Louron, à Adervielle, uo prairio èxpériméntalo dé   régénératiou dé la floro pèr améndoméns, é datos   d’èxploitatioun, é qu’aouéoui aut récours as   collèguos dou Gérs, énta hai lous énvéntaris, aouan, pèndén, é après. Aquét trabail y rédé loung é délicat, cado préllèouomén démando uo bouno horo dé patiénço. Aouéouon la mèmo èxpériméntaçiou diguén lou Val d’Azun à Arrèns 65. Aquéts prats   én bacho valléo, é mécanizablés   méritaouon uo bouno couduito, tèrro fertilo é prouductivo.

Aco pèrmét d’expliqua lou souçi majur dé nosté Institut, dé nous hai proufità dé statgés én situatioun, é   dé touto naturo, én ço qué councèrnaouo   nosto spéçializaçiou, Céréalos , Fourratgés, é   Utilizaçioun dous fourratgés. En soixanto trétzé, aouan    dé prépara  uo   èxpériméntatiou dab La CACG, én   matièro d’éjléouatgé exténsif diguén lou Savès 31, un désplaçomén aou Domaino dé l’INRA à   la Fage Rodèz 12, aoué pèrmés dé prépara un protocolo dé la   counduito dou troupèt d’aouéllos à Agassac én Milo naou cén soixanto quinzé.

Qu’aourèy l’aoucazioun dé bous   couméntà un paou mès tard un statgé   sur la déshydratatioun dé la Luzèrno, éffèctuat én Espagno, diguén las Provinços dé Lérida é Aragon. A l’époquo én Franço, énta bézé duos déshydratuzos aou trabail, caléouo hai 100 Kms, en Espagno caléouo hai 20 Kms.Qu’èro   én milo naou cén soixanto dèzo ouéyt, l’éngéniur Régional dé l’ITCF dé Midi Pyrénées, éstèc éncargat dab un   Technicièn Espagnol, dé couourdouna aquét éstudi, y éstèc ajoutat un programo dé visitos dé statious   èxpériméntalos sur Céréalos, é nosté énbitan Espagnol y ajoutèc quaouquo uzino dé transfourmaçioun dé bédèt, porcs, é aouéllos, uo cavo vinicolo,égalomén culturo é réligioun dabé « Aulai ».

 

Stage de malherbologie dans le Lubéron.

 

La taille des arbres fruitiers.