Le foyer Rural Lou Foyè rural
Il a été pour nous les jeunes de l’époque, une formation à la vie d’homme, un outil culturel non négligeable, et un apport pour la commune, exceptionnel.Tout d’abord sa construction : en 1958, une équipe de jeunes décidés, rencontre la municipalité sous le mandat du Maire Elie, et demande la possibilité de faire construire un Foyer rural. Objectif culture et animation populaire.

Il n’y a pas de terrain disponible, Paul propose un don de terrain, mais par des échanges multilatéraux (déjà), il se retrouve au Centre du village.

Pour construire le foyer sur ce terrain, il faut abaisser la route de 50 cm en face celui-ci, et sur 50 m, déplacer un monument énorme, et le remettre de l’autre côté de la route.

Qu’a cela ne tienne, sous le contrôle de l’ingénieur des ponts et chaussées de l’époque, les paysans de Clermont, avec charrues tombereaux et attelages, ont réalisés ce travail. 

Il ne restait plus qu’à construire, ce qui fut fait en 1960. L’inauguration de celui-ci eut lieu en 1963, sous le mandat du Maire Adrien. Yvan fut le 1er Président du foyer rural, en 1964 et votre serviteur en fut l’animateur.

C’est par l’intermédiaire de la C I V A M (Centre d’intérêt de vulgarisation Agricole et Ménager) présidée par Louis, qu’il me fut facile au Technicien Agricole que j’étais, de faire participer les adhérents, aux essais réalisés par l’i t c f à Masseube, qui allais venir un peu plus tard sur la ferme expérimentale de Clermont.

Qui, ne se rappelle les bals organisés à cette époque dans ce village, ils avaient une renommée Départementale, par la qualité des orchestres et spectacles présentés.( Henri GENES avec son Orchestre parisien, et la « tantina de Bourgos ».)

Il faut retenir également en 1968 la participation du Foyer rural au Concours du « Village que j’aime » organisé par la Shell au niveau National, qui nous décerna le troisième prix de Midi Pyrénées. Promotion exceptionnelle pour notre village qui c’est vu attribué son prix lors d’une manifestation folklorique à Combradet 81, en Août  68.

La présidence du Foyer rural me fut confiée en 1967. Je faisais déjà parti du Conseil départemental des foyers ruraux du Gers. Nous reviendrons plus tard sur la collaboration financière Foyer -Commune.

 

Qui éstat éntà nouzaous, jouénés dé l’époquo, uo fourmaçiou à la bito d’homé, un utis culturèl noun négligeablé, é un apport éxceptionèl énta la coumunoTout d’abord sa construcçiou : én Milo naou cén cinquanto ouéyt, uo équipo dé jouéns déçidats, réncountron la municipalitat débat lou mandat dou Mairo Elie, é démandon la poussibilitat dé hai counstruizé un foyè rural. Objectif culturo é animatiou populairo.

N’y a pas térrén dispouniblé aou céntré dou villatgé, Paul prépaouzo un doun dé térrén, mès après échangés multilatéraous (déjà) és trobo aou céntré dou villatgé,

Enta counstrui lou foyè sur aquét tèrrén, qué caou abacha la routo dé 50 cms én faço, é sur 50 mèstrés dé loung, désplaça un monumén énormé é lou plaça dé l’aouté coustat dé la routo. Qu’aco n’importé, débat la conduito dé l’Ingéniur dous pounts é camis dé l’époquo, lous payzans dé Claramount, dabé charruos é tambourèous é attélatgés, réalizèn aquét trabail.

Démouraouo pas més qu’a basti, ce qu’éstèt hèy en Milo naou cén soixanto. L’inauguraçioun aouou loc én 1963, péndén lou mandat dé Adrien. Yvan éstèc lou prumè présidén dou Foyè rural, én Milo naou cén soixanto quaté, é vosté sèrvitou n’éstèc l’animatur.

Qui pèr l’intèrmédiari de la CIVAM (céntré d’intérèt dé vulgarizaçiou agricolo é ménagèr) présidado pèr Louis, qué m’éstè façilé, coumo èri Tehnicièn agricolo, dé hai participà lous adhérénts, aous éssais réalizats pèr l’ITCF à Masséoubo, qué déouéouo béngué un paou més tard sur la fèrmo expériméntalo dé Claramount. Qui, sé rappèlo lous bals organizats én aquéro époquo én aquét billatgé, qu’aouèn uo rénoumado départoméntalo, pèr la qualitat dous orquèstrés é spèctaclés  prézéntats ( Henri GENES, é soun orchèstré parisièn, é la « tantina dé Bourgos »). Qué caou réténgué égalomén én  Milo naou cén soixanto ouéyt la participatiou dou foyé rural aou coucours « Village que j’aime » organizat pèr la shell aou nibèou National, qué mous décèrnè lou troizièmo prèt Midi Pyrénées. Proumoutiou èxcèptionèlo éntà nosté billatgé, qués bézou attribua soun prèt, éntà uo manifèstatiou Folkloriquo à Combradèt diguén lou Tarn. La prézidénço dou Foyè rural m’éstè counfiado én milo naou cén soixanto sèt. Qué hazéoui déjà partido dou counséil départoméntal dous foyès ruraux dou  Gérs. Qué tournéran un paou mès tard sur la coullabouratiou financièro Foyé – Coumuno.