Un peu d’histoire locale Un paou d’histouèro localo
La maison d’enfance de notre famille, se situe au Sud du département du Gers, limitrophe des Hautes Pyrénées, à 60 Kms des cimes montagneuses..Ma mère, fille unique sur une exploitation de 13 Ha unit sa destinée à mon père, dernier enfant d’une famille nombreuse de 8, en 1932. Pour la petite histoire cette exploitation se trouvait a égale surface sur les deux départements déjà cités. Aîné d’une famille de 4 Garçons, et ayant 3 ans de plus que mon frère cadet, ceux-ci espacés seulement  d’un an ; cela peut expliquer les attitudes et comportement de ma vie, le lecteur s’en rendra compte  facilement ;il m’arrivera d’y faire allusion à certaines  occasions

Notre petite enfance s’est déroulée sans histoires marquantes, entourés par des parents très pris par leur travail, et a élever leur nombreuse famille, et surtout rapprochée ; je suis donc né en 1933, mes autres frères en 1936, 1937,1938.

Cela expliquera le rôle du grand frère, qui a bercé tous ses petits frères, ensuite était chargé de les garder, était en suite responsable de leur bagarre, j’étais pour mes parents le gardien, cela expliquera plus tard mon comportement solitaire avec des distractions comme la lecture, la réflexion, l’oisiveté, ou alors joué avec ma petite voisine qui était exactement de mon âge.

Maintenant que le décor familial est planté, je souhaiterais relaté ce qu’était, à cette époque (1939-1945) la vie quotidienne  des paysans dans une ferme du Haut Astarac.

C’est  ce que nous décrirons dans notre prochaine page.

 

La maysoun mayrano de nosto famillo sé situo aou Sud dou départomént dou Gérs, limitropho dé las haoutos Pyrénéos, à 60 Kms de las cîmos moutagnolos.Ma may, hillo unico sur uo bordo dé 13 Ha uniscou sa déstinado à moun pay, darrè dronlé d’uo famillo nounbrouso dé ouéyt, én 1932 ; énta la pétito histouère aquéro  bordo se troubaouo à égalo surfaço sur lous dus départoménts déjà citats .Aynat d’uo famillo dé 4 dronlés, et aoué très ans dé més qué lou caddèt , lous aoutés éspaçats d’un an ; aco pot expliqua las attitudos et coumpourtomént  dé la mio bito, lou lectou sén réndérà counté facilomént, qué m’arribéra soubént d’y hè allusioun à certènos aoucasious.

Nostos  prumèros anados sé déroulèn sénsé histoouèros marquantos éntourats pèr parénts rédé prés pou trabayl, et à éjléoua la noumbrouso famillo, é surtout rédé rapprouchado ; qué soy dounc néscut en 1933, é mous aoutés frays  én 1936,1937,1938.

Aco qu’éspliquéra lou rôlé dou gran fray, qu’a cugnèrat lous très pétits frays,après quèro cargat dous gayta qu’èro réspounsablé dé las péléjados ; éntà mous parénts, quèri lou gardièn, aco éxpliquérà més tard moun coumportomént soulitari dambé distractious coumo la lecturo, la réflexioun, , l’aouégè ; ou alabéts juga dab la mio pétito bésio, qu’aouéo èxactoment moun atgé.

Aro qué lou décor familial y plantat qué sououètéri rélatà ço quèro, en aquéro époquo (1939 1945) la bito dé cado jour, dous paysans diguéns uo fèrmo dou haout Astarac.

Q’ey so qué bous expliquéran à la prochaino pajo .