123.  Country Electric à Mirande. Dans les années 1945, jouant à Trie s/Baïse, avec mes copains André, et le fils de l’éleveur de chevaux, qu’ils m’avaient donné envie de voir trotter. Spécialement sur l’hippodrome du Rieutord à Mirande, et principalement le bel étalon qu’était Siky du Padoueng, j’avais 12 ans à l’époque. Et, quand il y a une semaine, n’étant jamais revenu sur ce site, et pour des raisons de dépannage, y pénétrant à nouveau, je fus abasourdi. Bien sûr que comme tous Mirandais j’ai suivi l’histoire du Photovoltaïque sur ce terrain, et vu l’évolution de ce grandiose chantier en passant sur la route. Bien sûr également que je vois depuis 20 ans évoluer ce grand festival de Country,  mais arriver à quelques jours de ce grand évènement, et penser que dans quelques jours cet hippodrome du Rieutord s’appellerait le (Sun Stadium de   Mirande), il faut se pincer pour y croire. Car sur ce terrain  de 13 Ha, comprenant un couvert de 3500 m² de panneaux photovoltaïques produisant 5 Mg ouatts (électricité pour 10000 Habitants) une scène couverte de 600 m² pouvant recevoir tous spectacles imaginables, un forum ouvert pouvant recevoir 35000 festivaliers, et sur le pourtour un parking de 900 places couvertes.

Inimaginable, le mot n’est pas trop fort ! Mon esprit d’entreprise à fait que j’ai toujours suivi (à distance) l’évolution des 20 ans de ce festival ; critiqué par les uns, félicité par les autres dont je fais partie, (un vieux proverbe dit : (en bien ou en mal, il faut qu’on en parle, et si on en parle, c’est que c’est bien !)Il est exact que c’est une belle entreprise, car déplacer à Mirande 150000 Festivaliers en 4 jours n’est pas à la portée de la 1ère association venue. On comprend très bien qu’a ce stade, soit on évolue, soit tout se consume doucement, le monde a besoin d’aventures nouvelles, donc de programmes nouveaux.

Quand à la critique, il faut qu’elle imagine, que beaucoup de villes plus importantes souhaiteraient des manifestations de cette dimension, l’environnement direct, et indirect, est toujours preneur de ces manifestations qui permettent de dynamiser l’économie de la petite région. De source Comité du Tourisme, le festivalier dépense 106 Euros ! Cette entreprise utilise 8 salariés permanents, plus des saisonniers bénévoles pendant le Festival. Le commerce local également doit encourager ces initiatives, il y va de son intérêt.

Je voudrais maintenant saluer tous les participants à cette grande réussite, qui annonce des lendemains intéressants, car propices à des programmes plus variés. De plus Merci aux élus, aux Sociétés, au commerce local, qui ont compris que cette entreprise était non seulement viable, mais porteuse de progrès. Car réussir à travailler ensemble pour aboutir au résultat obtenu, ce n’était une salade simple, mais c’était une ‘salade Mirandaise’.

Merci au cuisinier Alain de l’avoir bien préparée, et souhaitons qu’elle soit consommée par tous, avec délice.

 

 Country Electric à Mirando.Diguén las annados Milo naou cén quaranto cinq,  m’amuzaoui à Trio, dabé mous copains André,é lou hill d’un élevur dé chibaous, qué m’aouèn baillat hamé dé bézé troutta.Spéçialomén sur l  l’hippodromo dou Rioutord à Mirando,é priçipalomén aquét béroy chibaou qu’èro Siki dou Padouéng. Qu’aouèy doutz’ans à l’époquo. Et, quand y a uo sémano, n’éri jamés tournat sur aquét éndrét, é pèr razous dé déspanatgé, y pénétrèy alabét, qu’éstèy abasourdit.Bièn ségu coumo toutés lous Mirandés qu’èy séguit l’histouèro dou photovoltaïquo ,sur aquét tèrrén, é bich l’évolutioun d’aquét  gran chantiè én passan sur la routo. Bièn ségu égalomén qué béy dempuch vint’ans évolua aquét gran Festival dé Country, més arriba aquiou, a qu’aouqués jours d’aquét gran évènomén, é pénsà qué diguén qu’aouqués jours aquét hippodromo dou Rioutord s’appérérà lou (Sun Stadium dé Mirando) , és qu’aou pinça éntat crézé.Sur aquét tèrrén dé trétzé hèctaros, dab un coubèrt dé très milo cinq cén mèstrés carrats dé panèous photovoltaïquos équivalén à cinq Mégaouats (élèctriçitat éntà dèt milo Habitants), uo scèno coubèrto dé chés cént mèstrés carrats capablo dé récébé touts spèctaclés imaginablés, un forom aoubèrt poudén récébé trénto cinq milo spèctatous, é suou pourtour un parking dé naou cén plaços coubèrtos.

Inimaginablé lou mot n’y pas trop fort !Moun èsprit d’éntréprézo à hèyt qué péndén  vint’ans, èy toujours séguit ( à disténço) l’évouluçioun d’aquét festival : critiquat pous us, félicitats pouis aoutés doun hèou partido, ( un viéil prouvèrbo  dit : én bièn ou én maou qué qu’aou qu’én parlén, é s’én parlon la caouzo qui bouno !) Qui bèrtat qu’éy uo poulido éntréprézo, désplaça à Mirando Cén cinquanto milo hèstayrés sur quouaté jours, n’y pas à la pourtado dé la prumèro assouçiatioun véngudo. Qué caou coumpréngué qu’én aquét moumén, ou qu’évoluos, ou qu’ét cousumos douçomén, lou moundé am bézouy d’avénturos naouèros, dounc programos naouèts.

Quand à la critiquo, qué caou qu’imagi, qué forços bilos  més émpourténtos souhaitérén manifèstatious d’aquéro diménsioun, l’énvirounomén dirèct, é indirèct, y toujour prenur dé manifèstatious qué pèrméttén dé dynamiza l’économio d’uo pétito régioun. Dé sourço Coumitat dou Tourismé, un Hèstayré déspénso cén chés euros ! Aquéro éntréprézo utiliso ouéyt salariats pèrmanéns, mès journalès bénévolos péndén lou Fèstival. Lou coumèrço local égalomén déou éncouratja aquéros initiativos, qui ba dé soun intérêt.

Qué bouléri saluda adaro, toutés lous participants én aquéro gran réussitto, qu’anounço léndoumas intérésséns, surtout éncouratja programmos  més variats. Dé més, Mèrçio aous éluts, à las souciétats, aou coumèrço local, qu’aoujon coumprés qu’aquéro eéntréprézo èro noun soulomén viablo, mès pourtuzo dé progrès. Réussi à trabaillà énsémblé éntà abouti aou résultat obténgut, n’èro pas uo salado simplo, més qu’èro uo’salado Mirandézo’.

Mèrçio aou couzinè Alain dé l’aoué bièn préparado, é souhaitén qué sio counsoumado pèr touts, dambé déliçi.

Un stadium de 13 ha. 35 000 m² de panneaux photo-voltaïques = électricité pour 10 000 personnes. 35 000 places spectateurs.

Un stadium de 13 ha. 35 000 m² de panneaux photo-voltaïques = électricité pour 10 000 personnes. 35 000 places spectateurs.

12 juillet 2013. Danse en ligne au Sun Stadium.

12 juillet 2013. Danse en ligne au Sun Stadium.