109.   Sud Europe contact. 

Ne soyez pas apeurés chers locuteurs,   du titre de ce chapitre qui fait très ‘top secret’ ; c’est la   dénomination d’une association d’élus frontaliers qui souhaitaient contacter   leurs homologues Espagnols, et étudier la possibilité de liaisons   culturelles, professionnelles, et linguistiques avec  nos voisins.Animé au départ par trois maires   Gersois de Clermont Pouyguilles, Idrac Respaillès, et Ponsan Soubiran Nous   étions en 1986, un comité de travail avec la liaison d’une animatrice franco   Espagnole, fut organisé, et j’eu l’honneur d’y être invité, (ma passion pour   ce pays, mes relations commerciales en Espagne, la connaissance de la langue,   et peut -être aussi à l’ancien Maire, incitèrent-elles cette invitation).Des réunions fructueuses furent   organisées de part et d’autres des Pyrénées, et il se dégagea assez vite des   ‘supports’ constitués par la province de Huesca en Aragon, et du département   du Gers. L’animation gersoise était menée par le Conseiller général de   Mirande, Maire de Clermont.

En Décembre 1987, une importante   délégation Aragonaise visitait le Gers, ainsi que Mirande, et les trois   communes éventuellement intéressées par un Jumelage dans la Province de   Huesca. Cette importante délégation fut reçue au Foyer rural de Clermont, et   j’ai souvenance de la présentation de la similitude du département du Gers,   avec la province de Huesca, relatée par le sous préfet de Mirande, qui   démontra que nos représentants de l’état, quand ils s’en donnent la peine,   sont capables de faire des analyses de régions méconnues pour eux, mais très   bien étudiées ; j’en fus assez surpris.

C’est donc en Novembre 1988 que fut   signé le jumelage des Communes de Clermont    et de Sangarrèn (province de Huèsca), par les Maire de Clermont   Françis Dupouey, et l’Alcalde de Sangarrèn. Jésus Brau. La signature à   Sangarren eut lieu en Octobre 1989. Les deux autres  communes se   jumelèrent un peu plus tard.

Les années ont passées, des échanges   inter- scolaires, de vacances scolaires, des échanges annuels par des voyages   de part et d’autres, animent toujours ces rencontres fructueuses. Il y a eu   des moments difficiles, dus à une certaine indiscipline de part et d’autres,   les déplacements organisés n’ont pas toujours le succès escompté, et il faut   reconnaître que les amitiés particulières ont été au détriment d’un résultat   collectif.

 Même aujourd’hui, alors que les relations   sont cordiales et efficaces, on peut souhaiter que le ‘collectif’ prenne le   pas sur ‘l’individuel’, c’est le conseil que nous pourrions donner pour bien   réussir un jumelage. On ne doit jamais oublier que c’est le collectif qui en   a permis la réalisation.

Afin d’en dynamiser ces échanges, les   deux communes de Clermont et d’Idrac se sont regroupées, ainsi que les deux   communes espagnoles, avec une nouvelle structure qui permet de ‘rajeunir les   cadres’, dénommée : « El   Cambio Gascon ».

25 ans ont passés, et tous les   membres participants de cette dynamique association sont satisfaits des   résultats obtenus, quelques uns ont pris de l’âge, ils apprécieront que les   jeunes qui reprennent le flambeau pérennisent cette belle tâche   accomplie,  et que comme ‘leurs ainés’,   ils en fassent « un devoir de   mémoire ».

 

Sud Europe Contact.

Nou siat pas éspaouéntats amics locuturs dou titré d’aquét chapitré qué hai rédé ‘top sécrét’ ;   qui la dénominatiou d’uo assouciatioun d’éluts frountaliès qu’an souhaitat countactà lous   homologuos Espagnols, é éstudia la poussibilitat dé   liaizous culturèlos, professionèlos, é linguistiquos   dabé nostés bézis.Animat aou départ pous très mairos dé Clèrmount Pouyguillès, Idrac Rèspaillès é dé Pounsan Soubiran. Qu’èron én Milo naou cén quouaté vin chés, un   coumitat dé trabail dabé la liaizoun d’uo coullabotriço Franco Espagnolo, éstèc organizat, é qu’aouuy l’aounou d’y èsté émbitat, (ma passioun ént’àquét pays,las rélatious coumèrçialos qu’aouèy dab l’Espagno, la counéchénço   dé la lénguo, é bélèou tabén à l’ancièn Mairo, inçitèn én aquéro émbitaçioun.Dé bounos réunious éstèn organizados dé part é d’aouté dé las Pyrénéos,   é bièn bisti sé désgadjèn ‘supports’ counstituats pèr   la provinço dé Huèsca en Aragoun, é dou départomén   dou Gérs. L’animatioun Gèrsouézo èro amiado pou Counséllè dé Mirando, é Mairo dé Claramount.

En décémbré   quouaté vin sèt uo émpourténto délégaçioun   Aragounézo visitèc lou Gérs, tabé Mirando, é las trés coumunos événtuèlomén  éntéréssados pér un jumèlatgé dab la provinço   dé Huèsca. Aquéro émpourténto   délégaçioun éstèc récébudo aou foyè rural dé Claramount, é qu’èy soubénénço dé la prézéntaçioun   dé la similitudo dou départomén dou Gérs, dabé la provinço dé Huésca, rélatado pou sous Préfèt dé   Mirando, qué déjmountrèc qué lous réprézéntants dé l’éstat qu’èron capablés dé hai l’analyzo dé régious incounégudos pèr érés, més bièn éstudiados : qu’én éstèy surprés.

Qui dounc   én nouvémbré quouaté vin ouéyt qu’éstèc sinnat lou Jumélatgé dé Claramount é   Sangarrèn (provinço dé Huésca) pous Mairos dé   Claramount Françis Dupouéy,é   l’Alcaldé dé Sangarrèn Jésus Brau. La sinnaturo à Sangarrèn agout loc én Octobré quouaté vin naou. Las duos aoutos coumunos    sé jumèlèn un paou més tard.

Las annados an passat, éscambis éntré las éscolos, dé bacansos scolairos, éscambis annuèls éntà bouyatgés dé part é d’aoutés,   animon toutjours aquéros réncountros indispénsablos. Ya agut mouméns diffiçilés, déguts à uo cèrtaino indisciplino dé   part é d’aoutés, lous désplaçoméns organizats, n’am pas toutjours   lous succès éscoumptat, qué caou récounégué qué las amistats   particulièros soun éstados aou détrimén d’un   résultat coulèctif.

Mèmo aouéy, alabéts qué las   rélatious soun cordialos é éfficaços, qué caou souhaità qué lou ‘coullèctif’ prénguo lou pas sur ‘l’individuèl’   qui lou counséil qué pouyrén baillà éntà réussi    un jumélatgé. Nou caou pas déjbrémbà qui lou coulèctif   qué n’a pèrmés la réalizasioun.

Entà dynamiza aquéts éscambis, las duos coumunos dé Claramount é d’Idrac sé soun regroupados   dabé las duos coumunos Espagnolos, dabé uo naouèro structuro qu’a pèrmés dé   ‘rajouéni lous mémbrés’, dénoumado « El Cambio Gascon ».

Vinto cinq’ans an passat, é toutés lous mémbrés participants   d’aquéro dynamico assouçiatioun soun   satisfaits dous résultats obténguts, quaouqués us én prés   ’lou biéllè’, qu’appréçion qué lous jouénés réprénguon ‘la flammo’ éntà countinua aquét trabail accoumplit, é coumo ‘lous aynats’ én hascon un   « déoué dé mémouèro ».

Le Foyer rural de Clermont

Le Foyer rural de Clermont

Mais aussi les célèbres bals desq années 60.

Mais aussi les célèbres bals desq années 60.