139 Les Municipales

Ce mot assez commun en ce moment, réveille chez beaucoup de citoyens, un esprit de civisme qui, malheureusement touche à peine un peu plus de 60 % d’individus appelés à voter. Les élections Municipales, sont avec l’élection présidentielle, les plus attractives,pour nos citoyens.

Nous avons dit citoyens ; combien ce mot est galvaudé par notre société, ne devrions nous pas retrouver au moins 90% de votants pour les élections municipales ? Tout individu est intéressé tous les jours par ce qui se passe, dans sa rue, son trottoir, son chemin, sa Mairie, son Boulevard, son terrain de sport, sa salle polyvalente, etc., etc. Peut être que le désintéressement de l’individu nous vient de plus haut. Quand on voit le comportement de ceux qui nous conduisent, et à qui, un jour, nous avons donné la confiance !

Mais ne cherchons pas à qui la faute ; s’ils ne nous donnent pas d’exemple, à nous de leur donner, et soyons de vrais citoyens, honnêtes et respectueux. Au regard des listes qui sont proposées, il y a l’embarras du choix, tout le monde  veut bien faire, avec des budgets resserrés, et des travaux  plus conséquents, nous allons vraiment en paradis, et n’oublions jamais « qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras ».

Dans les communes de moins de Mille habitants le panachage est autorisé, mais à condition de voter pour des candidats inscrits en Préfecture. Dans les villes de plus de Mille habitants c’est la liste entière (sans ratures) qu’il faut voter, on ne juge pas,  chacun a son idée de la chose,  mais il faut admettre que l’individu n’a plus une grande importance, (dommage). Cela dépend de la valeur de l’équipe. Le souci du chef d’équipe devrait être de bien quadriller sa commune, afin que les conseillers soient au plus près des citoyens, afin de faire remonter les doléances,  ou compliments, également la représentation de toutes les couches sociales de la Communauté.

Pas sur, que le chef d’équipe y ait toujours pensé. Pourtant la réussite du mandat dépendra de la concertation  Conseillers Municipaux- Maire. Le 1er Magistrat est surtout un coordinateur qui doit décider, (mais après !). Il a à sa disposition des services compétents qui doivent appliquer les directives. Dans les petites communes, on est surpris de ne plus voir beaucoup d’Agriculteurs dans les listes de candidats, ils représentent 90 %  de la production agricole ! Ont-ils honte de leur métier ? Ne sont-ils pas capable de participer à la gestion de leur lieu de vie ? Cette constatation dérange énormément !

Souhaitons que ces quelques réflexions de personnes qui ont quelques connaissances de ces problèmes,  et qui posent quelques questions, et donnent leurs réflexions, ne soient pas les mal venues, mais plutôt qu’elles permettent d’ouvrir les yeux sur des remarques qui nous intéressent tous. Les prochaines convocations électorales auront une importance capitale pour nous tous, si nous avons réussi à bien vous sensibiliser, et à vous réhabituer à voter massivement, en connaissance de cause, et en votre âme et conscience, nous serons très fiers d’avoir contribué  à relever un nombre conséquent de Citoyens, au devoir civique dans notre pays. 

. Le chapitre ci-dessus  a été écris le 20 Mars2014 (1erJour du Printemps) le 1er tour des Municipales a eut lieu le 23 Mars. Malheureusement la prévision de la participation, s’est avérée. Nous sommes  le 25 Mars, le deuxième tour clôturera cette élection, souhaitons vivement, que les candidats à élire, le soient par 80%  de suffrages exprimés. Notre plus grand plaisir serait d’avoir contribué  à faire de notre pays des hommes et des femmes  responsables de notre avenir, et représentés, par cette grande qualité qu’est le Civisme.

 

Las Municipalos 

Aquét mot, prou coumun én aquésté moumént désbéillo, ché forços citoyèns, un èsprit dé civismé qué, malhérousomén toco à péno 60 % d’éndividus apérats à voutà. Las élèctious minicipalos sount, dabé l’élèctioun présidéntièlo las més attractivos pèr nostés citoyèns.

Aouén dit citoyèns , coumo aquét mot y dépréçiat diguén nosto souçiétat nous déourén trouba aou méns 90 % dé voutans éntà las élèctious Municipalos ?Tout éndividu y intéréssat cado jour, pèr ço qué sé passo, diguén sa ruo, soun trottouèr, sous camin sa Mairio, soun Boulevard, soun tèrrén dé sport, la salo polyvalénto etc, etc. Bélèou qué lou désintérèssomént de l’individu, nous bén dé més haout. Quand on bé lou coumportomént dé lous que mous counduisén, é à qui, un jour, aouén baillat la counfiénço !

Més nous cèrquém pas à qui la faouto ; sé nou mous baillon pas ,l’èxémplé, à nouzaous dous at baillà,  é sian dé véritablés citoyèns, haounèstés, é rèspèctuous. Aou légi dé las listos qué soun proupouzados, ya l’émbarras dou chouès, tout lou moundé bo bièn hai dabé budgèts més sèrrats é trabails més conséquéns, qué ban réèlomén én paradis. Més nou mous déjbrémbén jamés qué « un tén, baou mès qué dus qué l’aouras ».

Diguén las coumunos dé méns dé milo habitants lou panachatgé y autorisat, més à counditioun dé voutà éntà candidats éscrious én Préfècturo. Diguén las bilos dé més dé Milo habitants qui la listo éntiéro (sénsé raturo) qué qu’aou voutà, nou jutjén pas, cadun à soun éydéo dé la caouzo, més qué caou récounégué qué l’individu n’a pas més uo grano émpourténço, (doumatgé). Aco dépénd dé la balou dé l’équipo. Lou souçi dou chèf d’équipo déouré èsté dé bièn quadrilla sa Coumuno, éntà qué lous counseillès sion aous plus proché dous citoyèns, énfin dé hai rémountà las rémarquos, ou coumpliméns, égalomén la répréséntatioun dé toutos las couchos soçialos dé la Coumunotat.

Pas ségu qué lou chèf d’équipo y aoujo pénsat. Pourtant la réussito dou mandat dépéndérà dé la councertatioun Counsèillès muniçipaous- Mairo. Lou prumè Magistrat y surtout un coordinatou qué déou déçida, (més après). Qu’a à sa dispousitiou serviçis coumpéténs qué déouén appliquà las dirèctivos. Diguén las pétitos coumunos on y surprés dé nous pas  bézé rédé agriculturs diguén la listo dous candidats, qué réprésénton 90 % dé la prouductioun Agricolo. Am bergougno dé soun mèstié ? Soun pas dounc capablés dé partiçipa à la gèstioun dou loc oun biouén ? Aquéro counstatatioun dérénjo péniblomén

!Souhaitén qu’aquéros qu’aouquos réflèxious dé pèrsounos qu’an qu’aouquo counéchénço d’aquéts problèmos, é qué paouzon quèstious, é baillon sas réflèxious, nous s’ion pas lous « maous bich », més qué pèrmétton d’aoubrèché lous ouéils sur rémarquos qué mous éntérèsson à touts Las prochainos counvoucatious élèctoralos aouran uo émpourténço capitalo éntà touts, s’awén réussit a bous sénsibiliza, é à bous hai habituà à vouta més noumbrous, én counjéchénço dé la caouzo, é én bosto âmo é counçiénço, qué séran rédé fièrs d’aoué countribuat à réléoua un noumbré counséquént dé citoyèns aou déoué civiquo diguén nosté pays.

Lou chapitré dé déssus y éstat éscriou lou 20 Mars 2014 (1er jour dou Printémps) lou prumé tour dé las municipalos à ut loc lou 23 Mars. Malhérouzomén la prévisioun dé la, participatioun s’y troubado justo. Qu’èm lou 25 Mars, lou ségoun tour cloturérà aquésto élèctioun, souhaitén bièn fort qué lous candidats à élizé, lou sion pèr 80 % dé suffratgés exprimats. Nosté més grand plazé séré d’aoué countribuat à hai dé nosté pays,  homés é hénnos rèspounsablés dé nosté abéngué, é répréséntats, pèr aquéro grano qualitat qu’éy lou Civismé